MENU

Préambule : l'eXpérience Utilisateur (UX)

L’expérience utilisateur est une notion globale qui vise à offrir à l’utilisateur (d’un site web, d’une application) une satisfaction complète quant à la tâche qu’il exécute. Cela en toute simplicité et élégance, et idéalement en suscitant des émotions positives lors de cette réalisation : plaisir d’utilisation, fierté, adhésion au produit etc.

La mise en place d’une bonne expérience utilisateur (UX) passe par un travail en équipe avec les différents acteurs du projet : développeurs, marketing, chef de projets, product owners, direction artistique etc. C’est à la croisée de tous ces chemins que se tient l’UX Designer.

Qu'est ce qu'un UX Designer ?

S’il y a bien une chose que j’ai apprise au fil de mes rencontres avec clients, prospects, décideurs, chefs de projets et autres recruteurs, c’est bien que le métier d’UX Designer est majoritairement mal connu dans notre hexagone.

Il est indispensable d’évangéliser nos interlocuteurs, et afin de circonscrire le profil, commençons par combattre les idées reçues.

Un UX Designer, ce n'est pas ...

  • un développeur : l’aspect technique n’est qu’une composante du métier. A ce titre, inutile de recruter un UX Designer pour faire uniquement du développement Front-End, il sera surement moins efficace qu’un profil spécialisé. Corollaire : un développeur à qui l’on confie l’UX d’un projet n’aura qu’une vue partielle du problème et ne fera pas un bon Designer.

  • un graphiste : l’aspect esthétique ou artistique n’est, là aussi, qu’une infime partie de la charge d’un UX Designer et c’est malheureusement une erreur assez commune de confondre les deux métiers.

  • un UI Designer : l’UI (User Interface, IHM en français) n’est qu’une partie de l’ensemble UX.

La liste pourrait être allongée à l’envi : un UX Designer n’est pas non plus un psychologue, un architecte logiciel, un chef de projet ou un Product Owner. UX Designer est un métier complet faisant intervenir des notions communes à de nombreuses autres professions et, même si chaque Designer a des influences souvent héritées de ses origines, c’est bien la diversité de son spectre d’action qui fera son efficacité.

Le métier

UX Designer reste un terme qui regroupe différentes spécialités (“pour les professionnels de la profession”), je ne rentrerais pas dans les détails portant sur les User Researcher, Information Architect, Content Specialist et autres Interaction Designer … tâchons déjà de faire connaître le métier au niveau global.

Techniques

L’UX Designer dispose de nombreux outils et méthodes pour mener à bien sa mission. Ces techniques sont clairement identifiées et connues, et l’on peut citer pour l’exemple :

  • Recherche Utilisateur
  • Analyse de la concurrence
  • Étude en contexte opérationnel
  • Sondages
  • Audit de contenu
  • Tests Utilisateurs
  • Storyboards
  • Création de Persona et de scénarios
  • Wireframes

La liste n’est pas exhaustive mais couvre une bonne partie de ce que contient la boîte à outil de l’UX Designer.

Contraintes

Sans les contraintes, le métier n’aurait que peu de raison d’être. Outre les contraintes “classiques” liées à la réalisation d’un projet : temps, budget, effectifs, l’UX Designer doit composer avec des éléments indispensables à la viabilité d’un produit.

  • contraintes d’ergonomie “propriétaires” : comme par exemple le respect des lignes directrices données (parfois imposées) par Google ou Apple lors du développement d’une application mobile.
  • normes imposées par la nature du projet, dans le cadre d’un site ou d’une application web, on peut citer par exemple les normes d’accessibilité (Section 508, WCAG 2.0 AAA etc).
  • règles globales d’ergonomie : sous cette désignation très large, je place un ensemble de métriques, de lois et de règles héritées de différentes disciplines (psychologie, sociologie, mais également issus des “sciences dures”), par exemple : lois de la Gestalt (psychologie de la forme), principe de Pareto, loi de Fitts etc.
Trouvez un UX Designer avant que votre projet ne soit trop avancé ☺ (Crédit Image - CC BY-NC-ND 3.0)

La bonne personne, au bon moment

En conclusion, j’espère avoir éclairci le sujet quant à la nature du métier d’UX Designer. C’est un poste crucial que les entreprises novatrices tentent de pourvoir dès le démarrage d’un projet web ou mobile, tant il conditionne le déroulement par la suite.

Bénéficier de l’expertise d’un UX Designer, c’est assurer la meilleure acceptation du produit par l’utilisateur.

Maintenant que vous savez ce qu’est plus précisément un UX Designer, pensez-y la prochaine fois que vous en contactez un, surtout si vous recherchez : “un développeur Front-End maîtrisant à la fois Angular.js, la suite Adobe, ayant de solides connaissances en ergonomie et capable de produire logos, visuels et icônes”

toute ressemblance avec des demandes issues de recruteurs est purement volontaire et malheureusement ... réelle.